Défi des 1000 bornes

Facebook Linkedin

0 pollution, 0 déchet et presque 0 argent pour parcourir 1 000 kilomètres et sensibiliser les enfants à la transition écologique, c’est le défi des 1 000 bornes.

Une aventure impulsée par un changement de vie professionnelle

Le défi était de parcourir 1 000 kilomètres avec l’objectif de ne générer aucun CO2, aucun déchet et avec le minimum de moyen. Et c’est ce que Thomas a réussi à faire en 14 jours.

Ce challenge est né suite à un changement de vie professionnelle, après 14 ans en tant que Directeur de la Communication et du Développement d’une ONG, Thomas décide de rejoindre à plein temps Ecocityzen : « Outre le développement de l’association, j’avais également le souhait de profiter de cette transition de vie pour partir sur les routes et réaliser une aventure qui me permette d’allier mon goût du défi physique à ma volonté d’agir, à ma mesure, pour protéger la planète. De démontrer aussi qu’il est possible de vivre avec très peu une expérience unique. »

Arrivée à Biarritz

Une initiative pour promouvoir et vivre de manière concrète la sobriété heureuse

Le défi des 1000 bornes s’était aussi fixé comme objectif de sensibiliser les enfants aux problématiques de pollution et de l’impact de nos déchets. Pour Thomas : « C’est une manière différente de promouvoir la démarche 0 déchet et de l’expérimenter de manière originale, tout en témoignant auprès du grand public et plus particulièrement des enfants, de la nécessaire transition écologique à opérer »

Passage dans les Landes accompagné d’une amie
Un repas zéro déchet
Nuit passée sous la tente et au bord d’un lac
Rencontre avec les élèves de l’École Montessori de Boube (Charente Maritime)
Échange en visioconférence avec les CM2 de l’École Primaire Anatole France (Charenton-le-Pont)

Une expérience unique dont le Maître mot restera : « Rencontres »

Bilan : Plus de 1 000 kms parcourus, quatre classes rencontrées sur le périple (dont une en visioconférence), cinq nuits passées sous la tente dans la nature, cinq fois invité sur le chemin à dormir ou manger chez des « inconnus ». Et aussi, treize sandwiches ingurgités (en 14 jours 🙂 et plus d’une centaine de personnes rencontrées …Il est toujours un peu difficile de résumer une aventure si riche en quelques lignes,  mais cette expérience aura démontré qu’avec un peu d’envie et un objectif, tout devient possible. Qu’il n’est pas nécessaire d’être un champion pour se dépasser. Que l’on peut faire confiance, au hasard, à la magie des lieux et des rencontres pour vivre des expériences inoubliables.